Piano à Queue Bösendorfer
Piano à Queue de concert Bösendorfer 290 "Impérial"
 
Le compositeur, chef-d’orchestre et pianiste italien Ferrucio BUSONI transcrit méticuleusement les célèbres œuvres pour orgue de Jean-Sébastien Bach. Il réalise bientôt qu’il a besoin de basses supplémentaires pour exécuter les chefs-d’œuvre de Bach avec la sonorité enveloppante des tuyaux de basse de 16 à 32 pieds présents dans un orgue.

Ludwig Bösendorfer relève le défi et construit le premier prototype avec 8 octaves complètes de plage sonore avec 97 notes.
 
Busoni n’est pas le seul qui commence à apprécier les qualités exceptionnelles de celui qui sera par la suite baptisé le « Piano à queue de concert Impérial » : Bartók, Debussy et Ravel composent d’autres œuvres exploitant la résonance phénoménale de cet instrument.
 
Ce piano à queue de concert est le seul à pouvoir restituer ces œuvres de manière fidèle à la volonté de leur auteur. Puissant et riche par son expression et sa résonance, le timbre du piano à queue Impérial semble venir d’un orchestre. Les notes basses supplémentaires, plus profondes, résonnent à chaque touche frappée et l’imposante table d’harmonie projette toutes les fréquences.
 
Encore à ce jour, l’Impérial de Ludwig Bösendorfer représente le précieux héritage de la fabrique de pianos Bösendorfer.
Une sonorité impressionnante, un physique qui en impose.
 
______________________
"Je ne me satisfais jamais de ce qui est parfait. Ce que je recherche, c'est le côté unique. Bösendorfer me donne une voix unique, une palette de couleurs musicales inégalable et des outils parfait à la réalisation de ma vision. Du studio d’enregistrement le plus intimiste aux espaces majestueux du Royal Albert Hall - Bösendorfer est pour moi le choix de l'excellence."   Valentina Lisitsa
La maison Bösendorfer - Vienne en Autriche
 
Bösendorfer est spécialisée dans la fabrication de pianos haut de gamme, avec la réalisation de près de 300 instruments, confectionnés à la main près de Vienne, là où tout a commencé.
En 2008, Bösendorfer a rejoint le groupe Yamaha. Consciente de l'héritage précieux de Bösendorfer, Yamaha a laissé une totale indépendance à la marque Autrichienne.
Une restructuration réussie combinée à un perfectionnement de la distribution avec un partenaire expérimenté dans l'industrie de la musique a permis à Bösendorfer d'acquérir aujourd'hui une nouvelle force.
Bösendorfer travaille en étroite collaboration avec Yamaha pour la vente de des instruments, mais tous les Bösendorfer Grands sont exclusivement fabriqués à Wiener Neustadt. Bösendorfer continue le développement de ses produits et poursuit les avancées technologiques avec son équipe autrichienne locale.